publicité

La contre-autopsie de Wissam devra parler

La contre-autopsie du jeune homme mort à Clermont-Ferrand la nuit de la St Sylvestre a enfin eu lieu

  • Daniel Pajonk
  • Publié le 12/06/2012 | 16:24, mis à jour le 25/09/2012 | 10:37
image_74413169.jpg

Plus de 5 mois depuis l'interpellation controversée et le décès de Wissam El Yamni dans le quartier de la Gauthière, à Clermont-Ferrand, la contre-autopsie demandée par la famille a eu lieu le 12 juin à Poitiers.

Plus de cinq mois ont passé depuis l'interpellation controversée et le décès de Wissam El Yamni. Une affaire qui avait provoqué plusieurs nuits de tensions à Clermont-Ferrand. Suite à cela, deux policiers avaient été "mis en congés", ils ont repris leur service, alors que le Procureur de la République de Clermont recevait ce mardi 12 juin la famille de Wissam El Yamni, pour faire le point sur ce dossier.

L'entretien avec le Procureur aura duré un peu plus d'une heure. A la sortie du Palais de Justice, la famille n'a souhaité ni être filmée, ni s'exprimer. Ce sont ses avocats qui parlent en son nom. La contre-autopsie qu'ils demandaient a été pratiquée aujourd'hui, à l'institut de médecine légale de Poitiers.

Le corps de Wissam El Yamni devrait être restitué dès mercredi à ses proches qui ne pouvaient jusqu'à présent que se rendre à la morgue pour lui rendre hommage.

Ce dossier a été particulièrmeent lent à progresser, font valoir la famille et les deux avocats, Me Borie et Me Canis.

Par ailleurs, le fait que les deux policiers "mis en congé" aient repris leur service n'est pas sans soulever une certaine émotion. Une information mal accueillie par la famille du jeune homme décédé. Et qui n'est pas sans soulever des interrogations du côté de la défense.

 

les + lus

les + partagés